Omaha Editions : Footengo & Les Boss du Foot
Le 1er média digital 100% football amateur en France
43Départements7 000 000Pages vues / mois650 000Visiteurs uniques / mois

Entretien croisé - Eric CARRIÈRE-Dominique CASAGRANDE : "Pourquoi on croit en Footengo"



En 2014, les sites Footengo fêteront leur septième anniversaire. Grâce aux acteurs du foot amateur qui jouent le jeu, aux correspondants et référents qui ne comptent pas leurs heures, aux partenaires précieux qui nous aident, les quarante-et-un sites estampillés Footengo sont entrés dans votre vie comme dans celle de Dominique Casagrande et d'Eric Carrière. Les deux anciens champions de France n'ont pas en commun que leur club d'origine et leur parcours atypique. Ils sont aussi des actionnaires Footengo qui entendent s'investir de plus en plus pour assurer la pérennité de vos sites. Ils nous (vous) expliquent le sens de leur démarche.




Aussi reconverti dans le vin, Eric initie Dominique aux saveurs du terroir bourguignon (source : Lyon People)
Aussi reconverti dans le vin, Eric initie Dominique aux saveurs du terroir bourguignon (source : Lyon People)
Eric, Dominique, pouvez-vous nous rappeler la génèse de votre engagement auprès des sites Footengo de manière générale, de Foot31 en particulier, et vos rôles respectifs dans la structure ?
Dominique Casagrande : j'ai été sensibilisé à cette aventure depuis Lyon où est né le concept. Parce que j'avais déjà l'expérience de "Feuille de match" (hebdomadaire du football en Midi Pyrénées dont il fut aussi à l'origine à la fin des annes 90 : ndlr), j'ai rapidement vu tous les avantages qu'il pouvait y avoir de parler du foot amateur dans ce cadre là. J'ai donc rapidement rejoint Denis Dupont et Stéphane Gonzalez, les deux créateurs de Footengo, qui avaient lancé Foot69. Foot31 est né dans la foulée et sa réussite nous a encouragés à en lancer d'autres à intervalle régulier dans toute la France. Aujourd'hui que mes activités professionnelles vont me laisser plus de temps, je vais m'investir davantage dans le domaine commercial et marketing surtout pour aider la structure à continuer à se développer
Eric Carrière : pour moi, tout part du souvenir que j'ai de Feuille de match. Je jouais à Muret à l'époque et je trouvais l'idée intéressante rédactionnellement mais difficile économiquement. A partir du moment où Domi m'a parlé de la même chose mais sur Internet, avec des coûts moindres, cela m'a tout de suite intéressé. Je suis donc rentré dans l'actionnariat et je donne un coup de main dans la recherche de nouveaux partenaires.

Consultant pour Canal Plus, Eric Carrière n'oublie pas le foot amateur pour autant.
Consultant pour Canal Plus, Eric Carrière n'oublie pas le foot amateur pour autant.

"Ils ne pouvaient pas prendre tout le monde à Canal +, y'avait plus de place (rires) !"

Quel rapport entretenez-vous avec le football amateur ?
D.C. : je joue toujours mais de plus en plus à l'intérieur et de moins en moins à l'extérieur (rires) ! Je côtoie les acteurs du foot du 69 qui viennent jouer en indoor dans mon complexe mais je n'ai jamais eu le temps de m'investir dans un club. Les seuls contacts que je peux avoir le sont grâce aux sites que je consulte tous les jours. Mine de rien, ça permet de garder le contact. Au moins, avec le temps qui passe, ça permet de se reconnaitre quand on croise des anciens(rires) ! D'ailleurs, pas mal d'anciens Muretains sont devenus coachs... J'en parle souvent avec Domi (Armand) ou Eric (Carrière) mais ils ne pouvaient pas prendre tout le monde à Canal +, y'avait plus de place (rires) !
E.C. : je reste très proche de l'AS Muret et le président, Marco Cafiéro, qui est un ami, m'envoie tous les résultats par texto tous les week-ends. Je suis aussi Auch de près... Ou plutôt de loin car depuis la Bourgogne les contacts ne sont pas simples.

Dominique Casagrande, ici en compagnie des deux créateurs de Footengo, Stéphane Gonzalez et Denis Dupont.
Dominique Casagrande, ici en compagnie des deux créateurs de Footengo, Stéphane Gonzalez et Denis Dupont.

Dominique : "Notre ambition est de créer un modèle économique pérenne sur lequel les clubs pourront s'appuyer"

L'ensemble des sites Footengo est à un tournant de son développement. Si la consultation quotidienne reste gratuite et accessible à tous, il est désormais nécessaire de s'abonner pour les articles plus anciens. Pouvez-vous nous expliquer cette logique ?
D.C. : il n'y a rien de plus simple. Tous les sites Footengo font partie d'une entreprise qui a de plus en plus de charges liées à notre volonté d'offrir de plus en plus d'infos à nos lecteurs. L'abonnement est plus un engagement, un encouragement à continuer, qu'une manière d'accéder aux informations car les sites restent gratuits. La preuve, malgré la mise en place des abonnements, les connexions continuent à augmenter sur l'ensemble des sites. Notre ambition est de créer un modèle économique pérenne sur lequel les clubs pourront s'appuyer.
E.C. : oui, qu'il n'y ait pas d'ambiguité, notre démarche est claire et tend à créer un vrai modèle économique. L'abonnement en fait partie. il est là pour communiquer, pour bénéficier d'avantages, pour passer des annonces ou promouvoir des manifestations, pour avoir accès à tous les sites Footengo de France. Et plus nous aurons d'abonnés, plus nous aurons les moyens d'offrir des avantages. Le but n'est pas gagner de l'argent mais de pouvoir offrir encore davantage d'articles, de parler de plus en plus de clubs. Avec le temps, je pense que les gens se sont habitués et ne prennent pas conscience de la chance qu'ils ont de pouvoir disposer d'un tel outil. Lorsque je jouais en PH à Auch à dix-huit ans, il n'y avait que La Dépêche qui faisait un article de temps en temps... Les footeux amateurs où il y a un site Footengo ont de la chance. Tous les jours on parle d'eux.

Eric : "Je n'aurais pas rejoint Footengo si la ligne éditoriale des sites ne me convenait pas"

A travers vos activités respectives, proches du foot pro, sentez-vous un intérêt pour le foot amateur de la part des décideurs ?
E.C. : non, pas forcément ou alors uniquement pendant les tours de coupe de France. Le système médiatique fait qu'on agit en permanence dans l'instant T, dans l'urgence, sans forcément aborder en profondeur des thèmes qui pourraient intégrer le foot amateur. C'est aussi pour ça que j'ai rejoint Footengo, pour essayer d'être ce lien entre les pros et les amateurs, pour faire en sorte de créer des passerelles. A vingt ans, je jouais en DH et je pensais que jamais je ne pourrais jouer plus haut. Je suis bien placé pour parler de deux mondes qui devraient être complémentaires et pas opposés. Les sites Footengo sont là pour faire comprendre aux pros les besoins des plus petits clubs, et au foot amateur les enjeux du foot pro. C'est une affaire de passion qu'il faut aborder avec retenue, sans polémiquer. Je n'aurais pas rejoint Footengo si la ligne éditoriale des sites ne me convenait pas. Or, les sites sont là pour positiver, ne pas polémiquer gratuitement, ne pas toujours parler de ce qui ne va pas...

Et vous voir sur un banc de touche, entraîneur, dirigeant, dans un club amateur, ou une institution un jour, est-ce envisageable ?
D.C. : tous les postes d'entraîneurs de gardiens sont pris ! Sérieusement, je pense être un peu dans la même situation qu'Eric. Ce serait plus facile pour nous, en tout cas plus naturel, si nous vivions dans la région toulousaine où nous avons nos attaches. Pour le moment, l'occasion ne s'est pas présentée et mes activités professionnelles sont tellement prenantes que je ne vois pas où je pourrais caser un entraînement ou une réunion.
E.C. : j'ai eu des contacts dans ce sens mais je n'ai pas le temps. Vraiment. Et le métier de consultant me plait vraiment beaucoup donc je souhaite aussi garder un maximum d'indépendance. Je fais partie d'un groupe de travail créé par la ministre des sports avec des présidents de clubs, des politiques... Et j'apprécie de ne pas être encarté club ou fédé. Je dis ce que je pense... Et je pense qu'à l'avenir les sites Footengo ont un vrai rôle à jouer dans la valorisation du foot de base.

propos recueillis par F.D.

Dominique Casagrande
Né le 8 mai 1971 à L'Union (31)
Parcours : AS Muret (1980-1994), FC Nantes (1994-1997), Séville FC (1997-1998), Paris SG (1998-2001), AS Saint-Etienne (2001-2003), US Créteil (2003-2004)
Palmarès : champion de France 1995, demi-finaliste de la Ligue des Champions 1996, finaliste de la coupe de la Ligue 2000. International universitaire et A'.

Eric Carrière
Né le 24 mai 1973 à Foix (09)
Parcours : AS Auch (1981-1992), AS Muret (1992-1996), FC Nantes (1996-2001), Olympique Lyonnais (2001-2004), RC Lens (2004-2008), FCO Dijon (2008-2010)
Palmarès : champion de France 2001, 2002, 2003 et 2004, coupe de France1999 et 2000, élu meilleur joueur de L1 en 2001, coupe des Confédérations 2001. International (10 sélections, 5 buts)

Entretiens

L'entretien Footengo - Jérôme CHAMPAGNE : "Je veux renouer le contact avec la base"

L'entretien Footengo - Denis TROCH : "Un joueur a besoin de repères, je l'aide à se raccrocher aux bons wagons"

L'entretien Footengo - Marcel RUFO : "Le système de détection précoce des clubs de foot est à revoir..."

L'entretien Footengo - Laurent ROUSSEY : "Avec Paga, on a servi de cobayes !"

L'entretien Footengo - Alain CASANOVA : "Je sentais depuis un ou deux ans que le moment était venu de me mettre en danger..."

L'entretien Footengo - Jean-Pierre KARAQUILLO (CDES, Limoges) : "Dans le foot, le constat est parfois effrayant..."

L'entretien Footengo - Louis NICOLLIN (Montpellier HSC) : "Quand j'étais amateur, jamais aucun club pro ne m'a aidé"

L'entretien Footengo - Grégory VIGNAL (de Liverpool à Palavas) : "Si je pouvais donner l'envie à d'autres..."

L'entretien Footengo - Mickaël LANDREAU : "Il est trop facile de toujours taper sur les joueurs..."

L'entretien Footengo - Guy HILLION-Christophe LOLLICHON : "Notre vie au cœur du Chelsea FC..."