Omaha Editions : Footengo & Les Boss du Foot
Le 1er média digital 100% football amateur en France
43Départements7 000 000Pages vues / mois650 000Visiteurs uniques / mois

L'entretien Footengo - Grégory VIGNAL (de Liverpool à Palavas) : "Si je pouvais donner l'envie à d'autres..."



De Liverpool... à Palavas les Flots ! Formé à Montpellier, rapidement transféré sur Liverpool où il débutera une carrière riche en expériences de toutes sortes, dans six pays différents, Grégory Vignal est revenu aux sources de sa passion la saison dernière pour prendre en mains le CE Palavas, dans le district de l'Hérault. Président depuis deux ans, l'ancien défenseur des Reds amorce sa reconversion avec la volonté d'aider son club à franchir les échelons - et il y parvient avec deux montées successives -, mais aussi de servir d'exemple à d'autres anciens pros en quête de rebond. Car pour lui, pas de doute, il n'y a pas de meilleure école de la vie que celle du foot amateur. (par F.D.)




Des trophées à la pelle depuis qu'il a pris la présidence du CEP ! (photo : Midi Libre)
Des trophées à la pelle depuis qu'il a pris la présidence du CEP ! (photo : Midi Libre)
Grégory, ce retour dans le football amateur, après quinze ans de professionnalisme, était-il prévu ?
Avant de devenir pro, on est tous parti d'en bas. Et je pense que si on veut revenir au plus haut niveau, après avoir raccroché les crampons, comme entraîneur ou même dirigeant, il faut recommencer d'en bas, reprendre les bases. C'est un processus qui me parait logique et sain car il permet de revenir au contact de la réalité du foot amateur et d'apprendre énormément de choses.

Dans quel esprit étiez-vous au moment de devenir président du CE Palavas en PHB du district de l'Hérault ?
J'avais envie de voir si j'étais capable de lancer un projet, de le mener à son terme. J'ai voulu être président pour pouvoir maîtriser tous les éléments. On a toujours plus de liberté quand on a les clés du camion. Je travaille comme je l'entends, comme j'aime, et je pense que les gens le ressentent, s'en aperçoivent. Et pour le moment, ça ne se passe pas trop mal.

Généralement, c'est comme entraîneur que les anciens pros reviennent chez les amateurs !
Mais j'ai passé tous mes diplômes d'entraîneur sauf le dernier, le DEPF. J'ai donc le DES, qui me permet d'entraîner jusqu'en National. Ça nous laisse un peu de marge à Palavas pour être couvert jusque là (rires) !

Liverpool, pour un début de carrière canon !
Liverpool, pour un début de carrière canon !

"Créer un club atypique de bord de mer, qui évoluerait à la lisière des championnats nationaux"

Pourquoi avez-vous choisi Palavas ?
Parce que toutes mes origines se trouvent à Aiguelongue (un quartier de Montpellier proche de Palavas), depuis quatre générations de Vignal. Mon grand père y a été un des premiers à posséder une cabane de pêcheur et de chasseur et j'en suis parti très jeune, à 19 ans, pour Liverpool. J'avais envie de ce retour aux sources d'autant que le club vient de fêter ses cinquante ans. Cela a fait revivre tout le village autour des anciens, qui étaient venus pour l'occasion. J'ai eu une discussion avec le maire, M. Jeanjean, qui a adhéré à mon projet.

Quelle est la nature de ce projet ?
La première phase consistait à sortir le plus rapidement possible du district, donc de PHB et PHA, pour rejoindre la ligue. Nous l'avons fait en deux saisons. Nous débutons aujourd'hui la seconde phase du projet qui doit nous permettre de nos stabiliser en ligue pour essayer de franchir un nouveau cap, la troisième phase, vers un club de CFA2 ou de CFA. Pour le moment, on va se poser autour d'une table et voir comment on appréhende la saison prochaine en DHR.

Deux montées en deux ans, votre arrivée a impulsé une nouvelle dynamique. Est-ce une surprise pour vous ?
Quand vous faites du bon travail, avec un entraîneur et des joueurs de qualité, faut-il être surpris de réussir ? Je ne pense pas. Quand j'ai repris le club, le premier objectif était de travailler en amont de l'équipe première pour tout restructurer. La réussite d'un club ne se limite pas à sa vitrine, même si c'est toujours autour d'elle qu'on construit. On s'attache aussi à consolide tous les secteurs. Dans la foulée du cinquantenaire, autour de Denis Salvador, on va créer un club des socios, d'anciens joueurs qui veulent participer au renouveau. L'école de foot reprend bien également depuis deux ans dans le sillage de Pépé Hernandez.

Les Rangers, à Glasgow, une expérience inoubliable.
Les Rangers, à Glasgow, une expérience inoubliable.

"Je rêve de revenir en Angleterre dans le staff d'un club pro"

Quelle sorte de club idéal rêvez-vous de bâtir ?
Ce serait un club atypique de bord de mer, qui évoluerait à la lisière des championnats nationaux, entre le CFA ou le CFA2. Mais nous n'en sommes pas encore là. C'est la troisième phase... on vient juste de sortir de la première.

Quelle est la nature exacte de votre engagement à la tête du club ?
Après avoir passé mes diplômes de coach, pour mener à bien le projet, j'avais pris une bonne année sabbatique, pour pouvoir m'y consacrer à 100%, pour fignoler tous les aspects et se donner le maximum de chances de réussir. Je voulais aussi me poser un an tranquille et préparer la suite. Mais le bénévolat a aussi ses limites, j'ai envie et surtout besoin de travailler. Je ne ferme donc pas la porte à d'éventuelles propositions. J'ai notamment quelques contacts en L2 pour intégrer des staffs. On va voir...

Après avoir changé aussi souvent de clubs, de championnats, de pays et de cultures, on conçoit que vous ayez eu envie de vous poser un peu !
Oui, ma carrière a été très atypique après mon départ de Liverpool. J'ai vécu de super bons moments, d'autres moins bons, comme toute carrière professionnelle. Mais, à Liverpool, aux Rangers, à l'Espanyol Barcelone, j'ai pu vivre des moments forts, côtoyer de grands joueurs, gagner des trophées. Ce furent autant d'expériences enrichissantes. Nous avons gardé de nombreux contacts et relations à l'étranger et nos enfants sont bilingues. Ces séjours en Angleterre, en Ecosse, en Espagne, en Allemagne et même en Grèce furent extraordinaires à vivre. Et je rêve d'ailleurs de revenir en Angleterre dans le staff d'un club pro.

Vignal, le globe trotter est rentré au bercail...
Vignal, le globe trotter est rentré au bercail...

"Pour moi, il n'y a pas mieux que de se former au contact du football amateur, dans des clubs où il y a tout à faire, tout à construire, à découvrir..."

Mais pas avant d'avoir mené à bien votre projet à Palavas ?
Il faut y aller petit à petit. Il faut d'abord prouver qu'on en est capable, donc apprendre son nouveau métier. Dans ce but, pour moi, il n'y a pas mieux que de se former au contact du football amateur, dans des clubs où il y a tout à faire, tout à construire, à découvrir. Dans la gestion d'un club, ses 180 adhérents, les AG, les budgets, le management des bénévoles, des éducateurs, des joueurs, des parents etc, je peux vous dire que j'apprends énormément. Il n'y a pas meilleure formation.

On adhère évidemment à cette approche, malheureusement rares sont les anciens pros qui ont envie de s'investir de la sorte, en donnant de leur temps mais aussi de leur argent comme vous !
J'aimerais effectivement qu'il y en ai davantage et je pense que le football français se porterait mieux. Les messages passent tellement plus facilement, auprès des joueurs, des jeunes, même des parents, des autres dirigeants, quand vous avez été pro. Ils savent de quoi vous parlez, et apprécient cet engagement. J'espère réussir à aller le plus loin possible avec Palavas pour servir d'exemple et donner envie à d'autres de faire la même chose chez eux.

propos recueillis par F.D.

L'entretien Footengo - Grégory VIGNAL (de Liverpool à Palavas) : "Si je pouvais donner l'envie à d'autres..."
Grégory Vignal
Né le 19 juillet 1981 à Montpellier
Parcours
Joueur : Montpellier (1997-2000), Liverpool FC (2000-2005), Bastia (2003), Rennes (2003), Espanyol Barcelone (2004), Glasgow Rangers, Eco. (2004-2005), Portsmouth, Ang. (2005-2006), RC Lens (2006-2007), FC Kaiserslautern, All. (2007), Southampton (2007-2008), RC Lens (2008-2009), Birmingham City, Ang. (2009-2010), Atromitos FC, Grè. (2010), Dundee United, Eco. (2011-2012), FC Sète (2013-2014)
Palmarès : champion d'Europe U19 en 2000, champion d'Ecosse 2005, coupe d'Ecosse 2005, coupe UEFA 2001, champion de France de L2 en 2009
Dirigeant : CE Palavas, président (depuis 2014)

Entretiens

L'entretien Footengo - Jérôme CHAMPAGNE : "Je veux renouer le contact avec la base"

L'entretien Footengo - Denis TROCH : "Un joueur a besoin de repères, je l'aide à se raccrocher aux bons wagons"

L'entretien Footengo - Marcel RUFO : "Le système de détection précoce des clubs de foot est à revoir..."

L'entretien Footengo - Laurent ROUSSEY : "Avec Paga, on a servi de cobayes !"

L'entretien Footengo - Alain CASANOVA : "Je sentais depuis un ou deux ans que le moment était venu de me mettre en danger..."

L'entretien Footengo - Jean-Pierre KARAQUILLO (CDES, Limoges) : "Dans le foot, le constat est parfois effrayant..."

L'entretien Footengo - Louis NICOLLIN (Montpellier HSC) : "Quand j'étais amateur, jamais aucun club pro ne m'a aidé"

L'entretien Footengo - Grégory VIGNAL (de Liverpool à Palavas) : "Si je pouvais donner l'envie à d'autres..."

L'entretien Footengo - Mickaël LANDREAU : "Il est trop facile de toujours taper sur les joueurs..."

L'entretien Footengo - Guy HILLION-Christophe LOLLICHON : "Notre vie au cœur du Chelsea FC..."